Références Académiques et Bibliographiques

 

Voici une série d’articles rédigés par des experts, médecins, géologues, et autres professionnels de la santé sur les bienfaits du silicium organique :

 

 

"Le SILICIUM ORGANIQUE de Loïc Le Ribault", de Laure Pouliquen.

 

Ce livre dévoile "l'histoire vraie" du silicium organique, preuves à l'appui. Au cours de l'enquête que nous avons menée, nous avons lu ou entendu beaucoup de choses et autres controverses, c'est une réponse à ces mêmes questions que tente d'apporter LAURE POULIQUEN dans cet ouvrage retraçant l'historique d'un produit mythique. Livre de 145 pages.

 

 


"Le scientifique dissident", de Martin Walker


Ce nouveau livre dédié au Dr. Loïc Le Ribault respecte sa mémoire et son œuvre. Il inclut plusieurs éléments inconnus jusqu’alors. De la main de celui qui fût son ami, MARTIN WALKER nous illumine un peu plus sur la vie passionante de cet amant des sciences dans cette biographie éditée par la société Silicium España Laboratorios. Livre de 319 pages.



 

  "Mieux vivre la thérapie du cancer", Editions du DAUPHIN.


Ce guide pratique aide par ses multiples conseils à surmonter chacune des étapes de la maladie cancéreuse ainsi que les nombreux problèmes et maux qui peuvent survenir. Une centaine de symptômes et de troubles liés à la thérapie cancéreuse sont étudiés avec les remèdes naturels pouvant aider à les surmonter. Ce livre montre comment les thérapies complémentaires peuvent s'associer aux traitements modernes afin d'apporter plus de confort, mais aussi plus de chance de guérison pour les personnes malades en leur permettant de mieux supporter les traitements et ainsi de les poursuivre jusqu'au bout du protocole prévu.

Note : Le docteur Luc Bodin conseille le G5 de Silicium España dans plusieurs de ses ouvrages.


 


"25 conseils pour prévenir les infections hivernales
avec des remèdes naturels", du Dr Luc Bodin.


Le silicium est un minéral merveilleux. C’est un des éléments essentiels de la matière vivante. Il est partout dans notre corps. On le retrouve notamment dans les tissus de soutien, les cartilages, le thymus, les parois vasculaires, les surrénales, le foie, la rate et le pancréas, pour ne citer que les principaux. Mais avec l’âge, sa concentration a tendance à baisser dans le corps humain. Aussi devrait-il être consommé systématiquement en cures d’un ou deux mois tous les ans à partir de 40 ans.

Sur notre planète, la grosse majorité du silicium se trouve sous forme minérale, amorphe et cristalline comme les roches, les sables et les argiles. Elle n’est pas absorbable par notre corps. Pour pouvoir être assimilable, ce silicium minéral doit d’abord passer par les végétaux qui en transforment une partie en silicium organique en adjoignant à la molécule originelle un (ou plusieurs) atome de carbone associé à de l’hydrogène. Le silicium organique, lui, est parfaitement assimilable par notre organisme. C’est un élément indispensable qui sert à la fois à la structure de notre corps (os, cartilage, peau,..), mais il intervient également dans de nombreuses opérations importantes.

Le silicium organique présente de nombreuses vertus. C’est un excellent antioxydant. Il a une action anti-inflammatoire et il renforce les défenses immunitaires de l’organisme. Il accélère également les processus de cicatrisation et régénère les tissus de soutien : os, cartilages, peau et muqueuses. Il participe donc à la reminéralisation osseuse et au métabolisme général de l’organisme.

Le silicium ne présente aucune contre-indication, aucun effet secondaire et peut être associé avec tous les médicaments sans aucun problème. Il est donc très facile à utiliser. 

On trouve un peu de silicium organique dans les végétaux que l’on consomme et principalement dans les céréales. Cependant, les quantités apportées ne sont pas suffisantes pour combler les pertes. Aussi, progressivement au fil des années, une carence apparaît qu’il faudra combler surtout avec des compléments.

Aujourd’hui le silicium organique est vendu dans de nombreuses préparations du commerce. Cependant, le produit que je conseille, est le silicium organique G5* (adresse en fin de livre) de son découvreur, M. Le Ribault. On peut l’utiliser par voie générale à raison d’une cuillère à soupe avant les trois repas pour le G5*, à faire pendant un ou deux mois, en l’automne, afin de renforcer l’organisme avant l’hiver. Les personnes, le souhaitant, ou étant déjà polymédicamentées, peuvent très bien prendre ce silicium sous forme de gel qu’elles appliqueront sur la peau. Cette forme est très absorbable. Les enfants ont rarement des carences en silicium organique. Il n’est donc pas nécessaire de leur en donner (mais il n’y a pas de contre-indication).

Extraits du livre du Docteur Luc Bodin. Point 8 – page 55-57.



 

"La maladie d'Alzheimer - la prévenir, la comprendre"
Editions du DAUPHIN, du Dr Luc BODIN.

 

Ce livre explique comment prévenir cette maladie, en détaillant des méthodes simples et réalisables au quotidien. Avec 860.000 personnes atteintes en France, 225.000 nouveaux cas détectés, la maladie d'Alzheimer est semblable à une véritable épidémie. La prévention doit être l´objectif principal. Car lorsque les neurones et le cerveau ont été dégradés, il est bien difficile de faire marche arrière, surtout lorsque la personne malade atteint un âge avancé.

De nombreuses études ont démontré que le Silicium Organique peut être bénéfique en cas d'Alzheimer. À ce sujet nous vous conseillons de lire l'article "Maladie d'Alzheimer - Le Surprenant rôle du Silicium" de Yves Bacchichetti.


 

 

Ouvrage "Antiaging naturel", de Victoria Baras

 

Présentation de l'ouvrage "Antiaging naturel". Éditorial RBA Intégral de Victoria Baras, experte en anti-aging et bioénergie.

Une alternative saine et accessible à la chirurgie esthétique. Découvrez le rôle fondamental du Silicium Organique G5 dans le programme "Anti-aging naturel". En effet, l´action première du G5, la formule certifiée de Loïc Le Ribault, est de favoriser la régénération de l'organisme et la revitalisation des cellules.

" Un livre qui vous redonne le sourire et pousse à s'occuper de soi-même ". Dr. Javier Güell, auteur de "Antiaging".

«Un ouvrage qui fait entrer le lecteur dans une dynamique positive et lui fait prendre conscience de l´importance des soins nécessaires à sa santé. Je conseille vivement la lecture de ce magnifique ouvrage». Felipe Hernandez, président de la Asociación Española de Nutrición y terapia Ortomolecular.

 

 

   


"Eating for Beauty", de David Wolfe.

 

David Wolfe, expert " Raw Nutrition " " Orgono Living Silica est l'un des produits de santé les plus puissants du marchéInutile de dire que la silice organique est miraculeuseIl vient à vous sous la forme d'une eau ionisée liquide à base de silice ". Extrait de son livre " Eating for Beauty ".

 

 

 



"Carpe Diem"
de Roberto Dana, Edizioni Universitarie Romane

Ce livre traite de la relation entre le bien-être psychique et la santé physique pour bien vivre la seconde étape de notre vie.

Il définit l´importance de l´apport d´oligo-éléments, de compléments alimentaire comme le Silicium Organique G5, des vitamines et minéraux comme des bienfaits de la réflexologie plantaire et de la méditation.

Cet ouvrage s´adresse a tous ceux qui désirent préserver leur santé morale et physique suivant le dicton " Il vaut mieux prévenir, que guérir ".



 

"Le Silicium est-il un élément bénéfique pour les os, le cerveau et les vaisseaux sanguins?"
Nutrition Today Magazine, Août 1993 par Carol D. Seaborn et Forrest H. Nielsen.


"Pendant des années, nous avons fait des recherches qui indiquent que le silicium est essentiel pour former ou maintenir des os, un cerveau et des vaisseaux sanguins normaux et en bonne santé et peut être un élément déclencheur de certaines maladies en relation avec ces tissus. Cet élément mérite plus d'attention de la part de la communauté médicale et scientifique. De nombreuses études confirment le rôle important du silicium dans la prévention des maladies chroniques liées à l'âge. Étonnamment, ces rapports ont été ignorés ou considérés comme sans importance par les professionnels de la santé. Depuis 20 ans, la bataille pour rendre son importance qu'il mérite au silicium a été dirigée par le Dr Edith Carlisle. Récemment, j'ai décidé de rejoindre la lutte ".


  «Promouvoir la santé des os et des cartilages »
CAM Magazine Magazine, Février 2009, Londres.

 
 "L'ostéoarthrite, l'arthrose, l'ostéoporose, la spondylarthrite ankylosante et les douleurs articulaires sont quelques-unes des maladies pour lesquelles le silicium organique a démontré ses avantages. Les rôles du calcium et de la vitamine D afin de favoriser la santé osseuse sont bien connus, mais c'est Edith Carlisle, de l'Université publique de la santé de la UCLA School dans les années 1970, qui a souligné l'importance du silicium pour la première fois dans ce domaine.

 

Elle a découvert la capacité du silicium à promouvoir la formation osseuse, ce qui affecte la composition de cartilage. Carlisle a démontré que le silicium se trouve dans les zones de croissance osseuse active. Selon la recherche en nutrition des médecins Carol Seaborn et Forrest Nielsen, il ne fait aucun doute que le manque de silicium affecte la santé des os. Ils ont conclu que le silicium, affecte apparemment le taux de calcification des os, et peut être un facteur important pour les troubles caractérisés par un déséquilibre entre la formation et la résorption osseuse. Du au fait que le silicium affecte la composition du cartilage, y compris le cartilage articulaire, Seaborn et Nielsen suggèrent qu'un niveau insuffisant de silicium dans l'alimentation peut être important dans certains troubles articulaires comme l'arthrose ".





Magazine Health Matters, Décembre 2008
"Le Silicium" par Sue McGeoch, Licenciée en nutrition.


Essentielle pour la formation de collagène, la silice est depuis longtemps connue pour son action vitale pour les os, le cartilage et le tissu conjonctif (y compris les ligaments, les tendons, les artères, l'aorte et la trachée) ainsi que pour la peau et les ongles. Elle est également utile pour renforcer les dents et les gencives, guérir les brûlures et les blessures, reconstruire et maintenir la muqueuse du tractus gastro-intestinal. À mesure que nous vieillissons, la formation du collagène devient moins efficace et les niveaux de silicium dans le corps se réduisent. On pense que ces deux facteurs contribuent à des conditions liées à l'âge, tels que l'usure des articulations, l'ostéoporose, la peau ridée et le durcissement des artères ».


 


Magazine Athanor, Octobre 2006 : article “Le Silicium organique”.


“…on a pu observer son action positive chez des jeunes souffrant de lésions sportives, comme le « coude du joueur de tennis », rebelles à d’autres traitements et en attente de mesures chirurgicales, qui ont pu être corrigés en quelques semaines à peine. Cette même action a pu être vérifiée chez des chevaux de course qui souffraient de graves lésions non efficaces face aux traitements conventionnels qui les empêchaient de courir et qui ont pu récupérer grâce à ces apports.



 

Le journal de la Santé naturelle, nº64 Février 2007

 

Le journal de la Santé naturelle nº 64 Février 2007 - Le silicium a la réputation d'être une sorte de panacée (...) il est totalement indispensable à l'organisme qui en a besoin pour entretenir la souplesse et l'intégrité de la plupart des tissus organiques... "Le meilleur silicium semble indiscutablement être le silicium de la marque G5 de Silicium España".




« L’art de se métamorphoser »
de Pascal Caussimon


Extraits de son livre : " Alors que le calcaire minéral est prescrit dans les affections osseuses (faiblesse des os, lenteur de la consolidation des fractures, rachitisme), il est fondamental qu’il soit sinon remplacé, du moins associé à la silice. Le Pr Kervan a montré que :« … par des radio-photos, les fractures se réparent beaucoup plus vite par des extraits de silice organique que par l’administration de calcaire : le calcaire minéral est un résidu, et l’organisme ne l’assimile pas ; c’est un stade terminal, chez l’homme et l’animal supérieur ; mais la plante et les micro-organismes font la réaction inverse et se servent du calcaire. Pour recalcifier, ce n’est donc pas du calcaire minéral qu’il faut donner, mais ce qui permettra à l’organisme de « fabriquer » son calcaire… ». Administré chez des malades souffrant de douleurs musculaires et osseuses, les dérivés organique du silicium ont permis d’obtenir de nettes améliorations, avec récupération d’une bonne mobilité et une régression de la douleur (Dr Charnot), par une ré-minéralisation des zones décalcifiées et une disparition des zones sclérosées. Ces résultats corroborent le lien étroit qui existe entre le silicium et le calcium. Par ailleurs, le rapport Si/Ca au niveau des os, articulations, tendons et muscles, reste un indicateur très important de l’intégrité de ces tissus en rhumatologie. »